Skip to main content
LES EMBUSCADES du 28 septembre au 14 octobre 2023

Yaël Rasooly

Qui n’a pas rêvé d’idylle, de romance, en allant au cinéma voir un film hollywoodien des années 40 ou en feuilletant une revue glamour couchant sur le papier glacé les photographies des stars de cette époque? C’est ce que raconte Paper cut avec des photos noir et blanc découpées dans ces magazines et des musiques extraites des bandes originales qui vont avec.

Assise à son bureau, entre un téléphone noir en bakélite et un vieux transistor, une secrétaire en tailleur pied de poule se fait son cinéma. Jouant comme avec des petits soldats ou des poupées avec les silhouettes découpées, elle revit des scènes d’amour. Un visage de star dans chaque main, elle les fait se rapprocher l’un de l‘autre, mais retarde le moment du baiser fatidique. Tout part en vrille.

Yohann Metay

C’est l’histoire d’un type qui fait une course autour du Mont-Blanc ! A pied ! Pourquoi ? …
Pour l’orgueil, pour trouver un sens au temps qui passe, pour devenir quelqu’un…?
Quand les fantasmes de gloire se confrontent aux limites du corps humain, que les hallucinations font parler les marmottes et que votre foie vous fait une crise de nerfs digne des plus grandes tragédies antiques, il faut forcément en faire un spectacle…et comique si possible ! Dans une quête haletante du héros qui est en lui, il devra faire avec les crampes, les doutes, les autres coureurs, les hypoglycémies, les questions existentielles, les délires intérieurs pour atteindre son rêve : Finir…vivant !

Un spectacle où tout le monde se reconnaît, même les plus sédentaires !!

https://www.youtube.com/watch?v=ZZTh-PLT4XU

Les Rois vagabonds

Les Rois Vagabonds, clowns traditionnels ou nouveaux clowns ?
Avant tout, poètes en action“ selon la belle formule d’Henry Miller.
Ils nous mettent des ailes pour parcourir avec eux un bout de notre chemin d’humanité. Car les clowns ne jouent pas la comédie. S’ils ont un nez rouge ou un masque blanc et des habits extravagants, c’est pour mieux se mettre à nu.

Mime, acrobaties, musique, quelques mots à peine. Les Rois Vagabonds parlent un langage universel. Qu’on soit vieux philosophe ou petit enfant, on est surpris, on s’émerveille, on rit, on est ému.

«  Drôle et émouvant, un duo tout en poésie et en finesse…une partition musicale et corporelle de haute volée. » France 3

« Dans ce spectacle, Les Rois Vagabonds détournent la figure classique du clown et lui donnent plus d’envergure.
Avec de jolies notes poétiques et une pétulance contagieuse. » Thierry Voisin, Télérama

Bretelle et Garance

Après Ressorts cliquetis et fraises des bois en 2011 et Folie douce et mèche électrique en 2015, Tout ce qu’on a prolonge les deux précédents spectacles, suivant le fil des deux poètes-musiciens Lise Moulin et Vincent Ruche. Dans ce troisième opus de la série, on dirait bien de la maturité, une acuité de regard sur le monde et ses gens. Du Groom à Antigone, de Mama Nounou à Pimbêche, le fil rouge du bonheur se tisse.

Tout ce qu’on a
On a tout
Toujours
Entre nos mains
La vie et la mort
La peine et la joie
Le choix

Des chansons qui tournent autour du pot, celui du bonheur, le pot commun, le lot de tout un chacun. Le bonheur qu’on trouve (ou pas).
« Avec tout ce qu’ils ont (mots, musique, corps …), Lise Moulin et Vincent Ruche s’emparent de la question du bonheur pour en faire un spectacle musical qui parle de chacun et qui fait du bien ! »

Avec
Vincent Ruche trompette, chant, clavier, machines, bricoles, arrangements …
Lise Moulin chant, trombone, clavier, textes, mélodies …

Accompagnés de :
Sébastien Gourdier oreille extérieure et sonorisation
Ghislaine Lenoir coach scénique
Ignatus, Jézabel Coguyec travail sur les textes
Gloria Rodriguez costumes
Julien Vasnier Percussions corporelles
(à suivre …)

×