J’aime peindre la vie, le mouvement et sur un ton humoristique et bienveillant les travers des hommes. Mes tableaux (encres et aquarelles sur papier) sont des petites histoires suscitant l’interrogation, où les acteurs sont la plupart du temps décalés, surpris ou pris à leurs propres jeux. Mon propos est de faire surgir derrière ces  » frivolités » de nombreuses questions existentielles, morales ou philosophiques.

Mon travail joue sur les distorsions psychologiques et les déformations de traits, peindre ni ce que l’on voit, ni ce que l’on sait, mais peindre une autre vision des choses, avec ce qu’elles cachent de latent, d’incongru ou de masqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nous suivre

Copyright © lesembuscades 2017